Une nouvelle génération de scanners CT en radiologie d’urgence à l’UZ Brussel permet de mieux détecter les urgences médicales et de façon plus sûre

Une imagerie plus précise à une dose d’irradiation plus faible adaptée au patient

A l’UZ Brussel, les radiologues utilisent depuis peu pour les patients aux urgences et aux soins intensifs qui ont besoin d’un examen diagnostique en 3D, une nouvelle génération de scanner CT. A ce jour, seuls trois scanners de ce type sont utilisés dans le monde. Pour ce faire, l’UZ Brussel, en tant que premier hôpital universitaire en Europe à y recourir, collabore étroitement avec General Electric, qui a développé ce nouveau scanner (Revolution APEX). L’intégration de technologie de pointe permet, dans des situations médicales d’urgence, d’offrir une meilleure imagerie médicale, qui soit sûre, comme base d’un diagnostic et d’un traitement corrects. En outre, cette machine est aussi prévue pour régler l’imagerie encore mieux en fonction de l’âge et du poids du patient, ainsi que des parties du corps à examiner. Ses avantages seront présentés début décembre lors du Congrès mondial de radiologie RSNA à Chicago.

Une meilleure qualité d’image à une plus faible dose d’irradiation

Le Pr Ives Hubloue, chef du service des Urgences à l’UZ Brussel souligne l’intérêt d’une telle machine pour détecter des urgences médicales : « Dans notre service d’Urgences, nous voyons un public très divers de patients : petits et grands, jeunes et âgés, minces et obèses, avec divers besoins en matière d’imagerie. Un scanner CT qui peut être ajusté est une plus-value importante, si bien que nous pouvons régler la dose d’irradiation et la durée d’irradiation de manière optimale et de façon adaptée au patient ». 

« Cette nouvelle machine donne aussi une meilleure qualité d’image. Elle nous permet de réaliser des clichés à une dose d’irradiation encore plus faible et de diminuer drastiquement le volume d’injection de produits de contraste iodés. Il s’agit d’une avancée importante en matière de sécurité du patient », ajoute le Dr Koenraad Nieboer, radiologue. « Cela a été rendu possible grâce à l’intégration de la technique de reconstruction TrueFidelity qui a récemment obtenu l’approbation CE et FDA. Cette nouvelle technique de reconstruction deep-learning supprime les artéfacts des images et accomplit mieux la tâche que les techniques précédentes. Le résultat donne aussi des images plus précises, ce qui permet au radiologue de poser des diagnostics avec une plus grande certitude. »

« De plus, il y a certains patients à qui nous ne pouvons pas demander de soulever leurs bras sous le scanner, en raison de leur état. Avec cette nouvelle machine, ce n’est d’ailleurs pas nécessaire parce que le nouvel appareil, combiné aux reconstructions deep learning, est tellement puissant que les radiologues peuvent mieux regarder à travers le corps et peuvent scanner à travers les bras sans perte de qualité d’image, et ce, sans augmenter la dose d’irradiation. »

Une imagerie médicale plus personnalisée

Les dernières années, de nombreux efforts ont été réalisés pour limiter la dose d’irradiation par examen. Nous travaillons donc depuis longtemps avec un scanner CT à dose ultrabasse afin de maintenir cette dose d’irradiation ionisante la plus faible possible. Surtout pour les patients sensibles, comme les enfants, les adolescents, les jeunes adultes qui ont besoin d’un examen CT de contrôle de façon répétée et les femmes enceintes, qui courent un risque plus élevé que leur bébé développe des anomalies à cause des rayons ionisants, c’est essentiel. Grâce à ce nouveau scanner CT, nous pouvons être encore plus économes avec cette dose d’irradiation », commente le Pr Johan de Mey, chef du service d’Imagerie médicale.

Tout comme au niveau des traitements, on évolue de plus en plus vers une approche personnalisée en imagerie médicale, si bien que la dose d’irradiation et la durée d’irradiation ainsi que la quantité de produit de contraste iodé peuvent encore mieux être optimalisés en fonction du patient et de sa pathologie.  

Centre de référence mondial pour la radiologie d’urgence

« Le développement de cette nouvelle génération de scanners CT est le fruit de plus de 10 ans de collaboration très étroite entre le producteur GE Healthcare et le monde académique, dont les chercheurs de notre service d’Imagerie médicale. En tant qu’hôpital académique, c’est dans nos gènes de continuer à chercher de nouvelles possibilités pour traduire les avantages des avancées technologiques en avantages pour le patient. C’est aussi nécessaire pour répondre aux examens de plus en plus complexes qui doivent être réalisés en imagerie médicale. Nous sommes donc contents que nous sommes le premier hôpital universitaire en Europe à pouvoir utiliser cette machine. Nous renforçons ainsi notre position sur la scène internationale en tant que centre de référence en radiologie d’urgence », conclut le Dr Koenraad Nieboer.

Le service d’Imagerie médicale enregistre chaque année 200.000 contacts patient.

Contactez-nous
A propos de UZ Brussel

L’Universitair Ziekenhuis Brussel est un hôpital universitaire avec plus de 3.800 collaborateurs. Il est attaché à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de la Vrije Universiteit Brussel sur le Brussels Health Campus à Jette. Avec 721 lits hospitaliers, il totalise chaque année 30.779 admissions de patients de notre pays et de l’étranger, 412.246 consultations (urgences non comprises) et 78.840 passages par les urgences. Sa philosophie est basée sur trois principes : néerlandophone, pluraliste et social. En tant qu’hôpital universitaire, il a aussi une mission de formation et réalise de la recherche scientifique.

UZ Brussel
Avenue du Laerbeek 101
1090 Jette