L’UZ Brussel lance un projet pilote Sport & Diabète pour les enfants diabétiques de type 1

Faire bouger davantage le nombre croissant d’enfants diabétiques à Bruxelles

Mercredi 19 septembre 2018 — L’UZ Brussel constate dans l’environnement multiculturel bruxellois une augmentation du nombre de jeunes enfants diabétiques de type 1. Afin d’améliorer la santé de ces enfants et de rompre l’isolement social généré par la maladie, l’équipe de diabétologie pédiatrique de l’UZ Brussel lance, grâce au soutien de nombreux partenaires, un programme ambulatoire pour une activité sportive hebdomadaire sous accompagnement médical. Intégrer l’activité physique dans la routine quotidienne et comme partie intégrante du plan thérapeutique des enfants diabétiques de type 1 entraîne une meilleure action de l’insulinothérapie à court terme et permet d’éviter des complications sur le long terme.

Bouger en toute sécurité sous accompagnement médical

“Il est important que les enfants diabétiques de type bougent au quotidien dès le diagnostic. Etant donné que nous observons un nombre croissant d’enfants diabétiques de type 1 en Région bruxelloise, nous avons lancé ce projet pilote afin d’intégrer l’activité physique pour tous nos patients dès les premières séances d’éducation. Ainsi, dès le début, l’enfant et ses parents sont familiarisés à la pratique du sport tout en étant diabétique. Le schéma d’insuline du patient est alors adapté sur mesure et en fonction des activités, “ indique le Pr Inge Gies de l’équipe de diabétologie pédiatrique du KidZ Health Castle de l’UZ Brussel.

“De nombreux parents d’enfants diabétiques de type 1 sont réticents à laisser leurs enfants faire du sport et à les laisser suivre des activités dans un club de sport, surtout parce q’ils ne savent pas estimer l’impact de l’effort sur les fluctuations de la glycémie de leur enfant. En les accompagnant dès le diagnostic dans cette réalité, nous balayons cette crainte et nous donnons une place à l’activité physique dans la routine quotidienne. Plus un diabétique de type 1 se remue, meilleure est l’action de l’insuline et plus faible est le risque de complications à long terme, comme les maladies cardio-vasculaires, les atteintes rénales et les problèmes oculaires.”

Programme de sport en ambulatoire et camps sportifs

Dès octobre, les patients diabétiques du KidZ Health Castle pourront suivre un programme de sport ambulatoire tous les mercredis après-midi dans la salle de sport de l’UZ Brussel. Surtout pour les jeunes qui bougent peu ou qui n’ont pas envie de s’affilier à un club de sport à un mouvement de jeunesse, cela offre des chances de bénéficier des avantages de l’activité physique. Outre les activités sportives le mercredi après-midi, l’équipe consacre aussi de l’attention à l’éducation et à l’évaluation de l’insulinothérapie, afin que tant les parents que les enfants soient bien informés de la façon dont ils peuvent au mieux faire face aux fluctuations de la glycémie. Car c’est surtout le suivi des fluctuations glycémiques qui retient les parents de laisser leurs enfants faire du sport en dehors de chez eux.

Les enfants qui ne participent pas au programme de sport ambulatoire pourront aussi choisir d’aller deux fois par an pendant 3 jours en camp sportif, sous l’accompagnement médical de l’équipe de diabétologie pédiatrique de l’UZ Brussel.

Collaboration de partenaires académiques et institutionnels

Le projet pilote Sport et Diabète démarrera officiellement en octobre et est soutenu par toute une série de partenaires publics, académiques et privés, dont les différentes facultés de la VUB pour le soutien scientifique (les facultés de Médecine, Education physique et Kinésithérapie), le Wetenschappelijk Steunfonds VUB, les Mutualités socialistes pour l’organisation des camps sportifs, la Diabetes Liga, la Huis voor Gezondheid, le Fonds Edith Devriendt, Sonja Kimpen, et les Cabinets des ministres Maggie De Block, Jo Vandeurzen, Philippe Muyters via Sport Vlaanderen, Sven Gatz et Pascal Smet.

Soutien de Danira Boukhriss Terkessidis et Adil El Arbi en tant que marraine et parrain

Le projet peut également compter sur le soutien d’un parrain et d’une marraine enthousiastes : Danira Boukhriss Terkessidis connue comme reporteur et présentatrice à la télé (één, VRT) et le cinéaste Adil El Arbi.

Adil El Arbi explique pourquoi il soutient l’initiative : "Je trouve qu’il est important de porter davantage d’attention aux enfants et aux jeunes à Bruxelles. Dans ma famille à Bruxelles, il y a aussi des enfants, donc cela me tient vraiment à cœur. L’activité physique et le sport sont important pour tout le monde, quel que soit l’âge, mais ne va pas toujours de soi. Il s’agit d’un remède disponible qui peut alléger considérablement la souffrance des enfants diabétiques de type 1 et c’est pourquoi nous devons tout faire pour stimuler le sport. J’essaie de motiver les enfants de ma famille à Bruxelles et via cette initiative, j’espère en faire de même pour d’autres enfants."

"Compte tenu de mes antécédents, j'ai beaucoup d'affinités avec ce groupe d'enfants. Bouger est extrêmement important pour tous les enfants et en particulier pour les enfants diabétiques. Malheureusement, ces enfants ne se rendent pas toujours dans un club de sport ou à une activité physique. De plus, ils ont besoin de conseils supplémentaires, de sorte qu'une initiative comme celle-ci peut être un stimulant et un effort supplémentaire dont ils ont besoin. L'exercice devrait être un droit fondamental pour chaque enfant. Je pense que c'est fantastique que l'UZ Brussel ait mis en place ce projet et je suis très curieuse de savoir ce qui va se passer," explique Danira Boukhriss Terkessidis.

Projet pilote 'Sport & Diabète'  pour les enfants diabétiques de type 1 à l'UZ Brussel
Projet pilote 'Sport & Diabète'  pour les enfants diabétiques de type 1 à l'UZ Brussel
Projet pilote 'Sport & Diabète'  pour les enfants diabétiques de type 1 à l'UZ Brussel
Projet pilote 'Sport & Diabète'  pour les enfants diabétiques de type 1 à l'UZ Brussel