L’UZ Brussel dresse un tableau surprenant de l’année 2020

L’UZ Brussel dresse un tableau surprenant de l’année 2020

En mars 2020, les lumières se sont éteintes. En termes concrets, qu’est-ce que cela a signifié pour un hôpital tel que l’UZ Brussel ?  Ensemble, les chiffres et les événements dessinent un tableau à la fois clair et surprenant. A certains moments, l’année 2020 nous a paru sans issue. Ce n’était pas le cas. Une lueur brillait toujours dans l’obscurité. Allez sur www.laforcedelalumiere.be et voyez par vous-même.

Depuis le 6 mars 2020, pas un jour sans cas de Covid-19

A ce jour, l’UZ Brussel n’a pas connu un jour sans cas de Covid-19. Les chiffres pour cette période intensive parlent d’eux-mêmes : 33.000 tests PCR, plus d’1,8 million de masques (41 % de plus qu’en 2019), 89.794 analyses des paramètres des gaz sanguins (41 % de plus qu’en 2019) et 1.441.223 gazométries sanguines (52 % de plus qu’en 2019), 6.000 packs de tenues de travail par jour contre 2.000 par mois en temps normal et 90.000 blouses jetables par mois (c’est-à-dire plus d’un million par an).

L’activité « normale » a été quelque peu réduite en 2020 : -17,1 % d’admissions, -29,9 % d’hospitalisations de jour, -22 % d’enregistrements aux urgences, -26,1 % d’interventions chirurgicales et -20,3 % d’interventions chirurgicales lourdes au bloc opératoire central. Le Covid-19 a également fait  baisser davantage le nombre des consultations à l’UZ Brussel que dans la moyenne des hôpitaux flamands.

Des effets secondaires étonnants

La crise du Covid-19 a eu sur l’hôpital toutes sortes de répercussions : plus de déchets à risques, moins de transferts en maison de repos, près de 15 fois plus de travailleurs à domicile, 33 % de demandes en plus au service desk informatique, 25 salles de réunion équipées de matériel de visioconférence, flambée des téléconsultations (surtout en avril et novembre : 8.748 et 6.926 respectivement), utilisation de linge plus importante, plus de visiteurs sur le site internet de l’hôpital...

Les formations classiques ont laissé la place à un enseignement du bon usage des masques et du matériel de protection ainsi que de l’hygiène des mains : en 2020, le département des soins infirmiers et des sages-femmes a enregistré 11.925 heures de formation interne contre 8.692 en 2019.

Moins d’absentéisme de courte durée

La pression psychosociale sur les patients et leurs proches ainsi que sur les collaborateurs s’est également fait sentir. Le call-center PIOEN installé au service des soins intensifs et destiné à informer et à accueillir les proches des patients en est un bel exemple. Il a reçu un SPX Award au début du mois de juin 2021.

Nos collaborateurs ont été confrontés beaucoup plus souvent que d’habitude au décès de patients : en 2020, l’UZ Brussel a connu 177 décès liés au Covid-19. De nombreuses initiatives ont été prises afin de soutenir ces collaborateurs. Par exemple, la Villa Samson, où les patients hospitalisés pouvaient retrouver leurs animaux de compagnie, est devenue la ‘Villa Résilience’ (Villa Veerkracht), qui recevait les membres du personnel et où 250 entretiens ont été organisés. La ‘Villa Résilience’ (Villa Veerkracht) reste toujours ouverte à quiconque nécessite un soutien.

Et pourtant, nos collaborateurs ont tenu le coup. S’il y a eu plus d’absences de courte durée qu’en 2019 au cours de la première vague, cela n’a plus été le cas pendant le reste de l’année : il y a même eu moins de congés maladie de courte durée ! On a également constaté moins de virus hivernaux (VRS et grippe) chez les patients, et ils sont apparus plus tard que d’habitude.

Professeur Marc Noppen, CEO :
« La pandémie a démontré la qualité de nos soins ainsi que l’immense résilience du secteur de la santé. Cette force et cette qualité, nous devons les conserver et les développer, maintenant et à l’avenir. »

Et la vie a continué

Ce qui frappe également, c’est que le Covid-19 n’a pas découragé les vocations. L’UZ Brussel a reçu 6.169 candidatures, soit 30 % de plus que l’année précédente. Bien des choses ont changé, mais la vie a continué.

Si les grands travaux ont été reportés (notamment la construction des fondations et du rez-de-chaussée du bloc médico-technique), la nouvelle salle d’opération hybride et les nouveaux cathlabs ont été installés, la nouvelle unité de soins intensifs pédiatriques et le nouveau guichet d'imagerie médicale ont ouvert leurs portes.

Le recyclage (plus d’un quart de nos déchets connaissent une seconde vie) et la durabilité des achats de matières premières ont été maintenus.

La production scientifique de l’hôpital a même légèrement augmenté : 367 publications en 2020 (contre 374 en 2019).

Le grand projet participatif du département des soins infirmiers et des sages-femmes pour élaborer ensemble la politique stratégique des soins infirmiers pour les 3 prochaines années n’a pas été reporté : en 2020, 13 journées de retour d’information ont été organisées, auxquelles ont pris part 866 personnes (sur les 1.500 infirmiers et sages-femmes de l'hôpital). 7.794 heures ont été consacrées à l’écoute, à l’échange de vues et aux propositions.

Rôle social

2020 a également été caractérisée par le rôle social que l’UZ Brussel a joué de façon quasi continue en commentant la gestion de la crise du Covid-19, y compris une action STOP sur le toit de l'hôpital ! La presse a posé 628 questions, soit 74,93 % de plus qu’en 2019.

La force de la lumière

Reste une chose qui ne peut s’exprimer en chiffres, mais qui a été clairement ressentie : l'engagement, le soutien mutuel et la volonté de rechercher ensemble et avec pragmatisme la meilleure solution. Les lumières se sont éteintes au début du mois de mars, mais une lueur continuait de briller dans l’obscurité.

Pour vous rendre compte par vous-même de la puissance de la lumière, rendez-vous sur www.laforcedelalumiere.be.

 

 


 

A propos de UZ Brussel

L’Universitair Ziekenhuis Brussel est un hôpital universitaire avec plus de 3.800 collaborateurs. Il est attaché à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de la Vrije Universiteit Brussel sur le Brussels Health Campus à Jette. Avec 721 lits hospitaliers, il totalise chaque année 30.779 admissions de patients de notre pays et de l’étranger, 412.246 consultations (urgences non comprises) et 78.840 passages par les urgences. Sa philosophie est basée sur trois principes : néerlandophone, pluraliste et social. En tant qu’hôpital universitaire, il a aussi une mission de formation et réalise de la recherche scientifique.

Découvrez le rapport annuel 2020 : www.laforcedelalumiere.be

UZ Brussel
Avenue du Laerbeek 101
1090 Jette