Les soins d’aujourd’hui et de demain sont une histoire partagée

Les soins d’aujourd’hui et de demain sont une histoire partagée

L’UZ Brussel jette un regard rétrospectif sur 2017 et dresse le rapport des SOINS en 2030

Mercredi 6 juin 2018 — Si nous voulons vraiment atteindre quelque-chose d’important pour les soins de l’avenir, nous devons le faire ensemble car les soins de demain sont une histoire partagée. Via www.unehistoirepartagée.be, l’UZ Brussel présente, outre la vision des 40 témoins sur les soins d’aujourd’hui et de demain, également les conclusions finales du dialogue sociétal SOINS2030, avec déjà un regard vers les soins de santé d’après-demain.

Approche holistique du patient
Les soins de santé, c’est une histoire d’êtres humains pour des êtres humains. C’est pourquoi l’UZ Brussel présente, dans son rapport annuel sur www.fortensemble.be,

40 témoignages puissants, via de petits films, parce que l’UZ Brussel fêtait ses 40 ans en 2017. Ils constituent une seule grande histoire et un thermomètre de la société. L’année dernière, l’UZ Brussel a constaté une augmentation des agressions verbales de la part de patients et à nouveau une augmentation des patients qui ont demandé un plan d’apurement pour leur facture. C’est surtout pour les parents isolés (et les mères seules en particulier), que les factures pèsent le plus lourd. L’harmonisation des soins hospitaliers sur les soins à domicile s’avère aussi être un défi. Cela rend le rôle des travailleurs sociaux encore plus important. Cela souligne aussi le besoin d’approcher toujours le patient de manière holistique. 

La demande de soins continue à augmenter
Le nombre de consultations à l’UZ Brussel a légèrement augmenté (369.410) en 2017, soit +2,3% par rapport à 2016 (urgences non comprises). Dans les admissions, dont le nombre est resté relativement stable (30.330 en 2017), il y a eu une augmentation de la proportion de soins planifiés par rapport aux admissions urgentes, non planifiées (+2,05% en 2017 par rapport à 2016). Un élément frappant est toutefois que le nombre de personnes qui se présente directement au service des urgences continue à augmenter (+2,83% par rapport à 2016). De nombreuses personnes, surtout de l’agglomération bruxelloise, n’ont pas de médecin généraliste fixe, ce qui fait qu’elles viennent souvent directement aux urgences. La croissance des trois cliniques satellites faciles d’accès (Dilbeek, Etterbeek et Willebroek) montre clairement que de nombreux patients ont recours à l’offre de soins de proximité.

En 2017, un travail de pionnier a été réalisé dans différents domaines, tant au niveau des traitements (avec moins de techniques invasives, des technologies de pointe et des médicaments innovants) que de la recherche, ce qui a permis à plusieurs prestataires de soins, avec différentes expertises, d’offrir une nouvelle perspective d’avenir aux patients, ce qui leur a permis également d’écouter leur séjour à l’hôpital. Dès lors, la durée moyenne d’hospitalisation a également légèrement diminué.

SOINS2030: l’essentiel est une histoire partagée
“L’avenir des soins est entre nos mains à tous. C’est pourquoi, avec le dialogue sociétal SOINS2030, nous avons donné, avec la VUB et différents partenaires, la possibilité à toute personne impliquée de près ou de loin dans les soins, de s’associer à la réflexion autour des soins de santé d’après-demain et de partager leur vision sur la plateforme de dialogue digitale et durant les journées de dialogue. Des idées et des visions que nous avons collectées, il ressort que l’essentiel est une histoire partagée, qui commence par la définition d’une vision claire et soutenue, qui doit être largement partagée, discutée et bien établie. Une telle vision des soins ne peut se réaliser que grâce à une collaboration de tous. Cela demande aussi une intégration organisationnelle, où la guérison et la prévention relèvent de préférence d’une seule responsabilité politique. Ici, c’est l’homme qui doit primer sur le système. C’est pourquoi les soins de l’avenir sont aussi une histoire de valeurs, où l’éthique demeure une composante essentielle,” indique le Pr Marc Noppen, CEO de l’UZ Brussel, après l’analyse des 488 idées qui ont été publiées sur la plateforme de dialogue SOINS2030.

“Les conclusions finales de SOINS2030 ne sont certainement pas partagées par toutes les personnes qui ont participé à ce dialogue. Certaines semblent évidentes, d’autres le sont beaucoup moins. Pour d’autres encore, le visions sont clairement divergentes. Le but est surtout qu’elles inspirent et qu’elles encouragent à penser en dehors des cadres de référence classiques. Car si les soins doivent changer fondamentalement, nous devons aussi oser ! Nous devons réaliser de grandes expériences osées. Oser penser et oser faire”, conclut-il.

12 lignes de force des nouveaux soins
Les 12 lignes de force pour inspirer les nouveaux soins et le rapport détaillé sont présentés sur www.soins2030.be. Ici, on approfondit aussi ce que cela signifie pour le patient, le secteur des soins et pour le système des soins.

Edgard Eeckman Porte parole at UZ Brussel
Gina Volkaert Responsable communication externe at UZ Brussel